Pour Lise Deschâtelets, créer, c’est faire naître…

 

La maternité est un thème qui a été abordé par plusieurs artistes dans l’histoire de l’art, particulièrement la mère tenant son enfant. Ce n’est pas l’objet de sa recherche artistique.  Pour Deschâtelets, c’est la vie en développement qui l’anime. De toutes les époques, l’art a toujours récupéré les découvertes scientifiques. L’échographie fut une de ces extraordinaires découvertes. Non seulement, elle permet de voir sur un écran un fœtus en développement à l’intérieur du corps d’une maman, mais aussi d’en observer les mouvements… soit la vie avant la Vie. Si on remonte dans l’histoire de l’art, les premiers dessins représentant un embryon dans l’utérus furent réalisés par Léonard De Vinci au 15e siècle. Tant de chemin parcouru entre ce dessin et le fœtus bougeant à l’écran !

 

Deschâtelets s’est grandement intéressée aux différents stades d’évolution du fœtus, sur ses gestes, sa posture, ses stades de croissance, et cela lui a inspirée des sculptures où l’on voit ce fœtus… la vie en pur développement. Ainsi, la magie de la vie se recrée. Ce processus, rôdé à la perfection pour créer un nouvel être, l’inspire encore et encore… et s’inscrit dans ses sculptures.

C’est ainsi que, depuis 1993, l’artiste a développé ce thème et que plusieurs sculptures ont pris « naissance » !